1 957 375 visites 14 visiteurs

"Les yeux dans les verts"

1 juin 2017 - 16:40

A l’occasion du 35ème anniversaire du jumelage entre Chalonnes sur Loire et Tecklembourg, cité de caractère au nord-Ouest de l’Allemagne, une sélection vétérans a représenté les couleurs du F2C lors de son premier match amical international. Notre reporter « Des yeux dans les bleus » en sommeil depuis 1998 a pu rechausser sa caméra pour suivre l’intimité de notre délégation et vivre l’émotion à l’état pur.


Un stage de préparation, couleur locale

Pour cet évènement, le F2C a souhaité une expérience internationale et a fait appel à l’ancien numéro 10 des bleus de juin 1998, fil rouge et emblème de ce reportage socio-culturel-sportif. Mis au « verre » dès leur arrivée sur le sol allemand, le 11 majeur a pu se dégourdir les jambes, voir les hanches, chevilles et genoux en plastique dans les centres névralgiques de Tecklembourg. Le groupe s’est beaucoup investit pour affiner, au millimètre, sa préparation physique (et vocale) lors de séances nocturnes et plus particulièrement une en forêt. Afin de combattre les températures excessives durant cette période d’avant match et pour éviter toute déshydratation de nos papys, le groupe a su s’hydrater tout au long du stage avec des boissons produites localement. Le local, c’est l’idéal !!

 

Un fond de jeu, à faire rougir Aimé Jacquet

Juste à notre arrivée au stade, l’atmosphère est suffocante ce qui contraint le groupe à une dernière hydratation avant de rentrer aux vestiaires. Notre plaque tournante dixit « Marco Verre à pied » a pu diffuser ses dernières consignes tactiques avant de fouler cette pelouse de qualité anglo-saxonne. Grâce à notre Bourvil au poste de gardien de but, la vague rouge débloqua le score au bout de …. 2 minutes de mémoire. Les coqs français, fiers et revanchards ont su se reprendre et reprendre le ballon en première mi-temps. Une deuxième mi-temps incroyable où le ballon allait d’un but à l’autre. Au bout des soixante minutes réglementaires, l’arbitre siffla la fin du match sur le score politiquement correct de 4 à 4. Toutes ces images et souvenirs résonnent encore sur l’enceinte du stade municipal, au cœur des ruelles étroites de Tecklembourg, le long des murailles d’Osnabrück, sur les médailles du meilleur tireur de pigeons et sur les vitres de l’aquarium du Naturapark.

 

Premières expériences, premiers exploits

Cet évènement cosmopolite et intergénérationnel a su offrir au F2C son baptême international, le premier but de la saison pour Stéphane « Rabinovitch, la première titularisation pour David « It’s la même », le premier but de l’extérieur du genou gauche pour « Zinédine Meneux » et un premier match sans arbitre de touche, voir même sans arbitre du centre finalement. Nous espérons que la pelouse se souviendra de ce match « d’anthropologie » et de la culture française, le dernier de sa vie avant d’être détruite et remplacée par un terrain synthétique tout neuf.

 

Une production remarquée, remarquable et indélébile

L’ensemble de l’équipe et du staff technique remercie chaleureusement son public venu en masse pour cette occasion qui a su reprendre des chants d’encouragements et immortaliser de magnifiques  photos, les familles qui ont accepté de nous ouvrir leurs portes avec une telle gentillesse et naïveté, et sans oublier le comité de jumelage des deux villes pour leur courage et leur goût du risque. Du texte à l’image, nous vous invitions à retrouver quelques clichés de cette production en pièces jointes.

Article de Sébastien Bonduau

 

Voir également

Commentaires

christian lirondiere 1 juin 2017 20:48

Superbe photos et magnifique plume!

Staff
Richard Viau
Richard Viau 1 juin 2017 17:29

EXTRAORDINAIRE !!!! et les photos le sont tout autant !!!!!

michel prevot 1 juin 2017 17:26

Trop fort notre Seb !!!

Christian Fretay 1 juin 2017 17:12

J'adore ...⚽